lundi, août 29, 2005

Ma nouvelle fiancée.

Je suis un gamin, et je n’en suis pas peu fier. Aujourd’hui, parlons mécanique. Je ne suis pas à plaindre, ma voiture de tous les jours est plutôt confortable, c’est un Volkswagen Touareg. Voiture irréprochable, extrêmement confortable, démarre comme une fusée, et est équipée de toutes les options nécessaires.

Ma copine Laurence, quant à elle, roule en Audi A3. Voiture qui, elle aussi, a fait ses preuves. Silence, reprise et maniabilité sont ses points forts. Bref, à nous deux, nous polluons en Diesel et en tout confort l’ensemble du royaume et même parfois au-delà.


Cependant, cet excès de confort nous conduit à une constatation intéressante: ne perdons-nous pas là le charme de la mécanique, celle qui craque, celle qu’on entend? Ne perdons nous pas au passage un plaisir de rouler différent, pas celui de confort, mais celui de la machine elle-même? Ce moteur à essence qui vous enivre par ses sonorités rauques et son odeur caractéristique?


Et c’est ainsi que naquit, tout naturellement, l’idée de faire l’acquisition d’une troisième petite voiture de plaisir: celle qu’on n’utilise pas la semaine, pas quand il pleut, pas quand on est pressé, pas pour pas s’amuser. Une petite voiture sympa, d’occasion. Restait à choisir le modèle…


On ne s’en rend pas compte, mais il y a une pléthore de modèles. Très rapidement, nous avons exclu la banalité: exit les Peugeot 306, Golf Cabrio, Astra Cabrio, Audi 80/A4 et autres BMWs 3. Il nous fallait quelque chose de petit et de sympa. Nous optons ainsi pour un modèle deux places : ce sera donc un roadster.


Le choix est de suite plus sympa: BMW Z3, Mercedes SLK, Toyota MR, Mazda MX5 ou alors notre rêve, une MGF. Cette dernière a tout pour plaire: une ligne incroyable, un moteur puissant disposé juste derrière les sièges, deux places, très basse sur route, légère, et elle est assez rare sur nos routes.

Après des opérations de recherches dignes de l’armée américaine ayant perdu George en plein conflit à Mogadiscio (et oui, la capitale de la Somalie est un lieu ou il ne faut pas perdre George), nous finissons par mettre la main sur un modèle très sympa. Elle est rouge, elle a un hard top, elle a de la pêche, elle fait un super boucan quand on la titille, c’est elle notre nouvelle monture!

Voici une photo de ladite princesse, dans mon allée…

1 commentaire:

RaNma a dit…

Vroaaa, les joies de la mécanique les cheveux au vent!

Autant l'A4 est confortable pour aller bosser, autant je m'amuse aussi les WE à retrouver la dureté mécanique et les odeurs de 98octane et d'huile brûlés de la Mini. Il fait beau aujourd'hui, je vais prendre la British Open et laisser l'openair en grand ouvert, la Cooper restera au garage jusqu'à la prochaine balade du côté de Fexhe ;-)